ACTUALITES  BIOGRAPHIE  ŒuVRES  CONTACT  PRESSE

 
 

œuvres


2020  2019  2018  2017  2016  2015  2014  2013  2012  2011  2010  2009  2008  2007  2006  2005  2004  2003  2002  2001  2000  1999  1998  1997  1996  1995  1994  1993  1992  1991  1990  1989 
 
 
 



 

olivier

2006, video, 14’30, couleur, son, support DVD
Acteur: Olivier Macarez
Edition à 7 ex. signés, numérotés + 3 e.a.

Lieux d’exposition:
2010, Centre culturel, Villeneuve-La Garenne
2007, Centre universitaire de Tarn-et-Garonne, Montauban
2007, auditorium de La Maison Rouge, Paris
2007, L'été  photographique  de  Lectoure, centre  de  photographie, Lectoure


Cette vidéo présente le portrait d’un comédien, Olivier Macarez, dans son quotidien à la fois intime et professionnel. Cadre serré, suite d’images fixes, extraits de scènes, c’est un portrait méditatif composé à partir de divers aspects liés à l’activité d’un acteur contemporain.
En voix off, un long monologue en anglais dit par ce même comédien, composé à partir du rôle emblèmatique de Hamlet, innerve la vidéo et la vie de cet acteur. Il les déporte vers une double méditation existentielle, celle de la vie et celle du théâtre. La très troublante contemporéanité du texte tant philosophique que politique se dédouble dans l’extrême musicalité des sonorités de la langue.
La disjonction qui s’opère entre la banalité des images et la beauté du texte ancien perturbe la perception entre regard et écoute. Sorte de schizophrénie telle que chacun peut l’éprouver aujourd’hui dans sa propre vie.
Hormis l’énigme de la transformation d’un visage suivant les variations d’un contexte, visage-miroir instable, personnna antique, cette vidéo suggère en filigrane un parallèle entre notre monde et l’époque shakespearienne au cours de laquelle le rapport spatial est profondément modifié par la découverte d’une terre qui n’est plus au centre de l’univers. De même aujourd’hui, la découverte d’un univers dont la matière et l’énergie se dérobent, hors limites, sans début ni fin et en perpétuelle extension, implique l’impossibilité mentale de représentation spatiale d’un monde qui échappe de toute part.
Image mythique de l’arbre, le titre “Olivier” fait réfèrence au prénom du comédien, Olivier Macarez, il évoque aussi le nom d’un autre acteur Laurence Olivier dont l’interprètation de Hamlet est devenue historique.